Les protéines animales ne sont pas forcément nécessaires

protéine, végétal, calcium, thérapeute,
Tartare d'été aux salicornes

Les aliments naturels d’origine végétale contiennent tous les acides aminés nécessaires à la santé. Il est quasiment impossible de rencontrer des cas de déficience en protéines dans notre société, mais plutôt des cas fréquents de surcharge protéiniques.

 

L’azote des protéines est métabolisé en acide urique. Lorsqu'il y en a trop, l’acidité se dépose dans nos tissus, ce qui obstrue la membrane filtrante entre les cellules et les capillaires, et empêche à l’oxygène et aux nutriments de pénétrer dans les cellules et les tissus. C’est la destruction cellulaire. Les reins et le foie s’épuisent à éliminer ces substances toxiques.

Quand on mange trop de protéines, les reins utilisent de grandes quantités de calcium osseux, ce qui épuise l’organisme et cause des concentrations urinaires anormales, ouvrant la voie à des maladies rénales plus ou moins importantes (cystites, calculs…)

sain, alimentation vivante, santé
Rouleaux végétaux

On sait depuis longtemps, et les thérapeutes de santé en parlent de plus en plus aujourd’hui, que la plupart des déficits en calcium dans les pays occidentaux ne proviennent pas d’un manque de calcium dans les aliments, mais d’une surcharge en protéines, ce qui entraîne une perte de calcium osseux.

Le manque de calcium alimentaire est un mythe sans fondement, qui est à l’origine d’un grand nombre de troubles de santé.

Toutes ces découvertes m’ont permis me libérer progressivement de mes dépendances, et m’ont  amenée à vous accompagner si vous le souhaitez, vers un mode de vie sain et conscient basé sur une alimentation végétale et vitalisante.

 La clé de la santé, c’est la diversité et le changement.